Psychologie


Pour améliorer de manière durable la qualité de vie de mes patients, je pratique la thérapie cognitivo-comportementale. C'est une thérapie brève scientifiquement reconnue. Je traite des enfants, des adolescents et des adultes. Je m'adresse aux couples, aux familles et aux personnes seules en souffrance psychologique. 

Christine Allard                    

Qu'est-ce que la thérapie cognitivo-comportementale?

La démarche cognitive consiste d'abord à analyser les croyances négatives et les comportements inadaptés; ensuite, à les remplacer par des pensées et des réactions comportementales en accord avec la réalité. La thérapie cognitivo-comportementale se concentre donc sur les difficultés de l'ici et du maintenant. Le patient et le psychologue définissent ensemble un ou des objectifs. Ensuite, ils posent les différentes hypothèses pour les atteindre. Le psychologue utilisera alors différentes techniques thérapeutiques spécialisées en fonction de chaque patient. La durée d’une thérapie varie d’un cas à l’autre, de un mois à un an, rarement plus. Certains patients souhaitent une mise au point annuelle après la résolution de leur problème.

Comment se déroule un entretien psychologique?

L'entretien se déroule sous la forme d’un dialogue continu entre le patient et le thérapeute. Le patient parle...mais le psychologue aussi! Je donne des conseils, des pistes de réflexions, des exercices, des références bibliographiques, etc. Pour ne pas tomber dans des discussions théoriques, il importe de travailler sur des exemples précis. C'est à partir des exemples concrets que seront analysés les croyances et les comportements inadaptés pour en construire d'autres. Certains problèmes relationnels, de couple ou d’éducation seront mieux résolus si les différents protagonistes acceptent de rencontrer le psychothérapeute d'abord séparément puis ensemble. 

Les entretiens durent environ une heure, ce qui donne le temps de mettre le patient en confiance et de réaliser un travail en profondeur. Leur fréquence dépend des besoins. Souvent hebdomadaires au début, ils s'espacent au fur et à mesure des progrès réalisés.

En général, une ou deux séances d'entretien me permettent de cerner le problème et son origine. Je peux alors formuler un conseil simple ou orienter le patient vers une psychothérapie brève (quelques mois en général), une psychothérapie de soutien (de plus longue durée) ou vers un autre thérapeute spécialisé en fonction du traitement requis. Au delà des entretiens, je demande à mes patients de travailler concrètement certains aspects pour le rendez-vous suivant et ce de manière très progressive. En fonction des besoins, je mets en œuvre, à travers des situations concrètes, différentes techniques issues de diverses méthodes (écoute active, analyse transactionnelle, Gordon, médiation conjugale, jeux de rôle, techniques de communication, etc.) en connaissant les possibilités et les limites de chacune d'elles. Chez les enfants, l'entretien peut prendre un caractère ludique.

Les entretiens psychologiques des enfants et le coaching parental

Le premier entretien se déroule avec les parents en l'absence de l'enfant. Ceux-ci ont la possibilité d'exposer les problèmes rencontrés avec celui-ci. Je reçois ensuite l'enfant durant trois ou quatre entretiens durant lesquels je lui fais passer différents tests de personnalité, agrémentés d'échanges verbaux. Après correction, j'établis un bilan psychologique que je présente aux parents seuls. Ensemble, nous mettons au point un coaching parental sur base des résultats aux tests. Ceux-ci se concrétisent par la mise en place de nouveaux comportements des parents envers leur enfant et un suivi parental constitué de plusieurs feedbacks et discussions au cours de plusieurs entretiens espacés dans le temps. Il arrive que certains parents demandent une mise au point annuelle après avoir atteint l'objectif défini.

Que peut-on attendre du psychologue?

La psychothérapie repose sur la confiance du patient dans son traitement et son thérapeute. Elle se fonde sur le lien de compréhension réciproque qui s’établit entre eux. Un "contrat" s'établit selon les modalités suivantes:

Le psychologue met en place une situation de confort permettant au patient de s'exprimer plus facilement. Il aide ses visiteurs à mieux comprendre, par introspection, leur vécu, à prendre conscience des causes de leur mal-être, à évoquer leur cheminement mental, à se découvrir et à leur donner des clés pour résoudre, avec leurs ressources, leurs difficultés par eux-mêmes. Grâce à ses connaissances et à ses techniques, il ne sera pas comme un parent ou ami influencé par ses propres sentiments ou par sa propre personnalité et n'exprimera pas de jugement subjectif. En revanche, il ne peut résoudre, par magie, les problèmes à la place des patients ou de leur entourage.

Dans cette relation, le patient apprend à comprendre et à modifier ses attitudes à l’égard de lui-même et du monde extérieur. Pour qu’un traitement réussisse, le patient doit donc être motivé personnellement et vouloir se soigner. Il ne doit donc pas non plus recourir à une psychothérapie simplement pour plaire à un parent ou à une connaissance, même si l’insistance d’un tiers permet parfois de commencer une démarche difficile à décider seul.

©2010-2018